le début d’une vie avec une différence qui va être une force.

Lorsque l’on naît avec une différence qui réduit nos capacités physiques, ce n’est pas toujours facile surtout au début.

Dés la petite école j’ai compris que ma vie n’allait pas être comme les autres (et en même temps chaque enfance est différente). Il est vrai que j’avais conscience que j’étais différente physiquement par mes bras. Mais aussi à l’intérieur de moi comme une manière de pensée qui est différente et de percevoir la vie. 

Aujourd’hui je dirais que je compensé peut-être mes problèmes extérieurs avec d’autres sens. Même si je savais au fond de moi que j’allais m’en sortir t-elle que j’étais, j’ai tout de suite ressenti le besoin de me raccrocher à des personnes qui pouvait me défendre et m’aider dans ce que je ne pouvais pas faire. Lorsque le besoin d’une personne en permanence est là, il se crée souvent comme une forme de dépendance. Et c’était ce qui était en train de se créer avec mes amis. 

Heureusement j’ai su rencontrer les bonnes personnes qui ont pu m’aider et m’apporter ce dont j’avais besoin sans jamais me le reprocher. Cela était naturel pour elle comme pour moi. Mais au fond de moi grandissait une angoisse, qu’un jour j’allais me retrouver seul ! Comment ferais-je sans cette personne qui me met mon manteau, qui me porte mon plateau, qui lève la main à ma place, qui me porte mon cartable ? 

Je suis donc devenue réellement dépendante de cette personne. J’aurais pu avoir une assistance qui m’aide et m’accompagne, mais non ! Je ne voulais pas, pour moi je n’étais pas handicapé, j’avais juste une différence qui faisait qui j’étais et ce pourquoi on m’aimait. Aujourd’hui j’ai 21 ans et avec le recul, je me rends réellement compte que ce début de vie était une réelle étape pour moi. Sans cette dépendance toute la suite de ma vie aurait pu se passer autrement. J’avais par nécessité consciente créée une dépendance à l’autre, car je savais que j’avais besoin d’aide sans avoir envie qu’on me voie. 

Mais au fond mes copines n’étaient pas là pour ça. Après quelques années j’ai ressenti comme   un lien qui se coupait, et notre relation a commencé à changer. Aujourd’hui avec le recul je comprends pourquoi notre amitié a changé. A 10 ans il n’est pas toujours facile d’avoir envie de s’occuper d’une autre personne. Et puis cela créait une relation assez étrange comme une supériorité de la part de mes amies. Je me sentais comme inférieur à elle. Je me suis donc dit que c’était le moment que j’apprenne et que je me développe pour arriver à faire les choses seules. J’ai donc compris à quoi servait cette force, cette différence intérieure en moi. Qui m’a permis par la suite de réussir à porter mon plateau, à lever la main en classe et à faire presque tout comme les autres. 

Petit à petit, plus j’écoutais cette force, plus ma sensibilité était présente et me permettais de m’entourer des bonnes personnes. Car même en n’étant moins dépendante des autres,                  je ressentais le besoin d’être accompagné en permanence comme une peur d’être seul.               Cette deuxième étape n’a pas été facile, car j’étais seul face à mes difficultés et mes capacités, et il était temps que j’apprenne à me débrouiller toute seule. C’est donc là que j’ai compris que ma différence allait devenir ma force.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.