Services & Indications

Retrouvez véritablement confiance en vous et réalisez vos buts !
Contrairement à ce que pensent la plupart des gens, la confiance ne se trouve nullement à l’extérieur de soi.
Chercher le sentiment de sécurité à l’extérieur est tel un château de cartes qui, au premier coup de vent, s’effondre sans montrer la moindre résistance.
Est-ce cela que vous voulez ?
Que se passe-t-il quand les personnes qui vous faisaient confiance ne vous approuvent plus ?  Qu’est-ce que vous vous dites à votre sujet dans ces moments  ?
La plupart des gens se dévalorisent par un manque d’estime de soi qui refait surface à chacun de ces évènements de la vie où nous sommes confrontés à un échec (Amoureux, personnel, professionnel) ; ce manque d’estime d’eux-mêmes les empêche de rebondir rapidement et même évoluer.
Est-ce votre cas ?  Voulez-vous ressentir à nouveau ce sentiment de n’avoir pas de valeur et attendre que quelqu’un ou quelque chose vienne vous « sauver » en vous donnant ce qui vous manque ?
La première personne qui peut vous apporter ce dont vous avez besoin c’est VOUS, car vous avez déjà tout même si vous n’en êtes pas encore conscient !
La conséquence du manque d’estime de soi affecte la confiance que vous avez en vous et dans les autres.
Cet état d’esprit de vouloir chercher à l’extérieur l’estime de soi et la confiance en soi est d’autant plus illusoire que vous ne pouvez pas demander aux autres (votre entourage personnel, professionnel) de vous donner indéfiniment ce que vous ne vous donner pas à vous-même.
Cela serait comme remplir un puits sans fond !
De plus, comment voulez-vous faire confiance aux autres et vous ouvrir au monde et à sa beauté si vous n’avez pas confiance en vous?  Comment donner ce que l’on ne possède pas ou que l’on croit ne pas posséder ?
Vous disposez en vous tout ce dont vous avez besoin, il suffit juste d’y croire et de reprendre contact avec ces parties .

Un grand nombre de phobies existent (peur de prendre l’avion) ou l’arachnophobie (peur des araignées) agoraphobie… Elles se caractérisent toutes par une peur panique déclenchée par des éléments spécifiques et dont l’intensité parait déraisonnable au yeux même de la personne qui en est atteinte.La phobie est une réaction incontrôlée, qui par nature est gérée par notre inconscient sur laquelle notre conscient ne peut pas agir.
Il est grand temps de vous désensibiliser de certaines situations oppressantes et de profiter pleinement de la vie. 

Ne vous est-il jamais arrivé de dire ou penser des expressions du genre :

  • « Qu’est-ce que je vais devenir sans toi ? »
  • « Sans toi, je ne suis rien »
  • « Sans toi, ma vie n’a pas de sens »
  • « C’est toi ma raison de vivre… »

Lorsque vous vivez dans la dépendance affective, vous subissez, chaque soir, dans votre lit, une angoisse très très lourde : la peur de perdre l’amour de l’autre. L’autre qui peut être votre conjoint ou votre conjointe, un membre de votre famille ou peut-être votre ami.

Lorsque vous avez des amis, vous vous surpassez.

Lorsque vous êtes amoureux, c’est l’amour fou, la plus grande passion ! Vous vous investissez à fond dans la relation, vous ne vous autorisez pas à décevoir et vous vivez jour après jour dans la crainte ô combien grande de ne pas être à la hauteur.

Vous êtes prêt à tout pour apporter le bonheur à l’autre. Dès que quelque chose cloche, Op ! ça y est, c’est la catastrophe, c’est l’état d’alerte !

-Cette idée que l’amour véritable consiste à aimer l’autre plus que soi-même est un mythe très répandu, notamment à travers la littérature ou les films.

Lorsque vous vivez dans la dépendance affective, le téléphone est votre meilleur ami ! C’est plus fort que vous. Vous avez besoin de rester en communication presque constante avec l’objet de votre obsession et s’il vous est impossible de le joindre, vous ne pouvez plus fonctionner : c’est la panique !

La dépendance affective c’est comme si vous donniez le pouvoir à l’autre, ou aux autres gens, d’avoir la « main à l’interrupteur » de votre bien-être ou de votre bonheur :
« On », vous êtes bien
« Off », c’est l’enfer

Ce que vous êtes en train de vivre, ce sont des choses qui peuvent arriver et l’heureuse coïncidence c’est qu’en même temps ce sont des choses que vous POUVEZ changer. Mais, comme vous le savez sans doute déjà, aller mieux dans n’importe quel domaine passe par l’action. Si vous attendez que les choses s’améliorent d’elles-même, vous risquez d’attendre jusqu’à l’extinction du soleil.

Je vous pose alors la question: préférez-vous passer quelques semaines pour sortir de la dépendance affective ou le restant de vos jours à souffrir ?

Commencerez-vous à être heureux dès que vous aurez suffisamment d’argent sur votre compte  ?
En offrant au monde votre savoir-faire, vous êtes reconnu par votre valeur et votre vie prend tout son sens .
Vous pouvez donner tout l’argent du monde à une personne qui est heureuse dans ce qu’elle fait, vous ne la ferez jamais arrêter ce qu’elle fait, parce que cela fait partie d’elle. D’ailleurs, ces personnes ne parlent pas de travail, pour elle c’est une passion, comme un prolongement d’eux, ce qui donne un vrai sens à leur vie !
Aimeriez-vous être dans ce cas-là?
Malheureusement, peu de gens sont dans ce cas là! Aujourd’hui trop de personnes s’obstinent à poursuivre sur une voie qui ne les rend pas heureux, pire, qui les rend malheureux !
Et vous que faites-vous ?
J’ai constaté trop régulièrement que ces personnes croient qu’il n’est pas possible de s’épanouir pleinement dans son travail.
En effet c’est exact si vous considérez votre travail comme un simple moyen de gagner de l’argent !
À défaut de trouver ce qui nous correspond vraiment, nous préférons nous résigner à trouver ou poursuivre un travail qui va nous offrir un semblant de sécurité. Eh dire que nous passons la plus grande partie de notre temps au travail…
Trop de gens confondent sécurité et bonheur !
La “sécurité” ne mène pas au bonheur ;  en revanche, comment ressentir un sentiment d’insécurité alors que vous êtes heureux ?
Je peux vous garantir que si vous faites dans la vie ce qui vous correspond vraiment, vous allez être la personne la plus heureuse du monde, vous allez être bon dans ce que vous faites et vos revenus seront proportionnels !
“L’homme a besoin de passion pour exister”. Eric Tabarly
Le travail que je propose s’inspire de ce que j’ai expérimenté avec succès !
  • Travail avec l’inconscient qui va vous permettre de vous recentrer sur vous-même, de lever les barrières psychologiques qui pourraient s’opposer au changement et de clarifier votre vision de ce que vous voulez vraiment faire.
Ce travail ne serait pas complet si on ne travaillait pas sur ce que vous êtes vraiment.
En effet comment voulez-vous savoir quoi faire si vous ne savez pas qui vous êtes ?
  • La deuxième phase du travail s’appuie sur vos valeurs qui sous-tendent ce que vous êtes. Ce travail ce fait au niveau conscient et va-vous permettre de prendre conscience de qui vous êtes vraiment et de ce que vous avez envie de vivre au plus profond de vous.
Faites-vous confiance et ouvrez la porte, vous méritez ce qu’il y a de mieux !

Le travail sur l’arrêt du tabac vise à :

  1. Vous coupez de la dépendance

  2. Désactiver les habitudes

  3. diminuer la sensation de manque pour la rendre aussi imperceptible que possible .

  4. Transformer les comportements liés au tabac pour les adapter à de nouvelles habitudes et rendre ainsi naturel le changement.

  5. Gérer les émotions qui étaient liées au tabac.

  6. Eviter tout risque de compensation.

    Le manque et le stress language de l’inconscient :

    Grace à la PNL , les sensations peuvent diminuer car tout l’humain est un être de chimie et que l’inconscient va rétablir sans compensation un état d’équilibre.

    Concernant le stress , le coaching  va aider votre inconscient à créer de nouveau processus et de nouveaux comportements, ce qui diminue fortement le manque psychologique .

    La compensation est également évitée car ce travail agit sur l’origine de la compulsion.

Pour tous les élèves et étudiants désireux d’acquérir les méthodes de travail les mieux adaptées à leur personnalité, qu’ils soient en difficulté ou non.

Tous les étudiants ont leur spécificité propre, ce qui convient à l’un ne convient pas nécessairement à l’autre.Il est primordial de tenir compte de la diversité des profils d’apprentissage et de guider le jeune sur son propre chemin.La PNL  permet de  diagnostiquer et donner les moyens à l’étudiant d’apprendre et d’exploiter tout son potentiel intellectuel avec aisance libérée des freins.

Par un travail d’identification des stratégies mentales d’apprentissages optimal qui permet à l’étudiant de prendre conscience de son schéma idéal.

En levant les blocages, vous créez une voie d’accès pour :

  • Améliorer la concentration

  • Utiliser avec plus d’efficacité ses images et ses stratégies mentales

  • Développer la confiance en soi

  • Mémoriser une leçon rapidement

  • Résoudre un problème simple ou complexe

  • Stimuler la créativité

  • Réussir ses examens et évaluations, à l’oral comme à l’écrit

Nos émotions sont gérées par notre inconscient, en fonction de nos apprentissages passés, notre éducation… et notre volonté consciente ne peuvent que les atténuer.
Les peurs, mais aussi le stress et les angoisses fonctionnent en réponse à un fonctionnement où nous nous sommes éloignés de notre joie et notre vérité intérieure.
La PNL  se propose de réveiller l’essence de notre nature profonde et d’intégrer ce changement dans notre structure.Le travail porte aussi bien sur les comportements que sur les réactions qui en découlent, et au-delà de la suppression d’une émotion ou d’un stress, le coaching va permettre de créer de nouveaux fonctionnements qui vont vous permettre de vous détacher, de canaliser et d’utiliser l’énergie contenue dans ces émotions de façon positive.
Le travail en séance va aussi agir sur les conséquences associées aux émotions comme le stress et l’angoisse : sommeil, fatigue… qui seront soulignées en séance afin d’obtenir un mieux-être.

Apprenez avec la PNL à vous dégager du jugement des autres et à trouver votre légitimité. 

La timidité peut s’exprimer de nombreuses façons, soit par un ressenti désagréable qui peut pousser la personne qui en souffre à s’isoler ou à se refuser d’exprimer un avis. Dans certains cas, le timide peut même se sentir paralysé.
Souvent sous la pression d’un dialogue intérieur pénalisant, le timide s’inquiète du jugement potentiel que les autres peuvent porter sur lui et le pousse à ressentir une absence de légitimité ou la désagréable impression de ne pas être à sa place.
Ce sentiment se traduit alors souvent par des expressions physiques : rougissements, tétanie, tremblements, suées.
Certaines réactions phobiques peuvent se développer face à ces représentations physiques comme l’éreutophobie (peur de rougir) ou certaines phobies sociales par la peur de trembler ou de transpirer… L’être humain d’aujourd’hui est le fruit d’une évolution complexe et même si nous sommes aujourd’hui au sommet de la chaine alimentaire dans l’évolution des espèces, nous devons reconnaitre que dans notre histoire, nous avons été plus souvent des proies que des prédateurs. À ce titre, il est normal pour un “animal social” comme l’homme de manifester une crainte d’apparaitre au groupe auquel il appartient, comme un élément “faible”.
En travaillant sur les différentes perceptions du timide, sur sa légitimité à “être”, le coaching  va vous apprendre à porter sur vous un regard apaisé, vous désensibiliser face aux manifestations émotionnelles qui vous caractérisent. Ces différents apprentissages vous poussent à reprendre possession de votre place et vous vous surprendrez à réagir en confiance.
Chaque expérience et chaque client est unique, osez retrouver votre joie, votre liberté être.